229, rue Saint-Honoré, PARIS 1er  (+33) 1 42 60 63 92

Insuffisance Veineuse

Bas de contention

La compression médicale existe sous plusieurs formats ...

Le sur mesure

Orthopédie sur mesure pour une parfaite adaptation de la compression

Veinoplus

Traitement contre l'insuffisance veineuse par electro-simulation

Conseils pratiques

Conseil d'entretien (lavage, séchage, préssoir) et aide à l'enfilage

Prendre l'avion

Le risque de thrombose (phlébite) augmente avec la durée du voyage.

La femme enceinte

La thrombose veineuse profonde touche 1.8 femmes enceintes sur 1000.

Les sportifs

Le sport pour lutter contre l'insuffisance veineuse

Produits complémentaires

Infusion, semelles, huiles essentielles, Mes Secrets d'herboristes

Qu’est-ce que l’insuffisance veineuse ?

L'insuffisance veineuse chronique touche environ 22 millions de français. Elle est directement liée à notre posture de bipède : le sang ayant tendance par la simple action de la gravité à s’accumuler dans les jambes. Cette maladie veineuse provient d’un défaut de tonicité des veines qui n’assurent plus correctement le retour du sang des pieds vers le coeur. Elle est à l’origine de la sensation désagréable de jambes lourdes pouvant s’accompagner d’oedème veineux et à un stade plus avancé de varices et de troubles cutanés. Le port de bas de compression est le traitement de base de cette affection.

Quelle est son origine ?

La médecine distingue 2 types de maladies veineuses liées à l’insuffisance veineuse chronique :

  • La maladie post-thrombotique : séquelles d’une thrombose veineuse profonde, c’est-à-dire de l’obstruction d’une veine profonde par un caillot.
  • La maladie variqueuse dite essentielle : liée à une faiblesse de la paroi veineuse, dont l’origine est mal connue. 

L’obésité, l’âge, et les antécédents familiaux augmentent aussi le risque. La grossesse est souvent associée à des troubles circulatoires, tout comme certaines professions qui demandent de se tenir debout de longues heures ou d’être exposé de façon prolongée à la chaleur.

Quelles sont les conséquences de l’insuffisance veineuse?

Les symptômes les plus courants sont : jambes lourdes, gonflement des pieds et des chevilles en fin de journée, fourmillements et crampes la nuit, varices et parfois troubles trophiques pouvant créer des ulcères persistants sur les membres inférieurs. Afin de déterminer la gravité de l’insuffisance veineuse et d’adapter le traitement, les professionnels se servent de la classification CEAP :
C0 : sensation de jambes lourdes
C1 - C2 : petites veines rouges apparentes (télangiectasies ou varicosités) / varices
C3 : oedème (gonflement)
C4 : pigmentation de la peau, eczéma, épaississement de la peau, tâches blanches
C5 - C6 : ulcères variqueux cicatrisés ou non.

Touchant principalement les femmes, ce trouble chronique est favorisé par l’hérédité, la sédentarité, l’obésité, la grossesse, mais aussi par le port de vêtement serrés qui entravent la circulation sanguine dans les membres.

La prévalence des symptômes atteindrait 20 à 30 % dans les pays occidentaux.

Quelles solutions proposées par l’Orthopédie ?

Après consultation auprès de votre médecin, une compression médicale adaptée peut être prescrite. Le port de chaussettes, bas ou collants de compression moyenne (classe 2), appelés plus communément, « bas de contention » est alors conseillé. Dans certains cas, on a recours à la pause de bandes de compression. Le principe est d‘appliquer une pression constante et dégressive de la cheville vers le haut de la jambe favorisant naturellement le drainage du sang dans les veines et améliorant ainsi le retour veineux.

Il existe plusieurs « classes » ou forces de compression, à adapter en fonction du degré de sévérité de l’insuffisance veineuse. C’est le médecin qui prescrit la classe de compression en fonction de la sévérité de l’insuffisance veineuse.

Nous avons 211 invités et aucun membre en ligne

© 2017 Orthopédie Meyrignac - Webdesign : 01design