229, rue Saint-Honoré, PARIS 1er  (+33) 1 42 60 63 92

Entretien


Laver à l'eau tiède avec une lessive classique
Rincer abondamment
Presser dans une serviette éponge
Sécher loin d'une source de chaleur
Un lavage en machine est possible avec un programme doux, à froid (ou maximum 30°) et un essorage doux (pas de lessive pour la laine, pas d'adoucissant et pas de sèche-linge)

 

Important : Une peau trop sèche a tendance à faire glisser vos chaussettes, bas ou collant de contention. Une peau bien entretenue (gommages) et hydratée le matin avec un lait fluide (éviter les crèmes grasses trop riches) permet une meilleure tenue tout au long de la journée.


Pour les bas autofixants, bien laver la bande de silicone tous les jours pour qu'elle retrouve toutes ses qualités d'adhérence. Il est possible de la nettoyer ponctuellement avec de l'alcool à 45°.
Si des rougeurs apparaissent au niveau de la bande de silicone et vous provoquent une gêne, vous pouvez laver cette bande et l'irritation de la peau avec le savon Cytéal (en pharmacie) et appliquer le matin sur la peau, à l'endroit où se place la bande antiglisse, la crème Bariederm de la marque Uriage en la laissant bien pénétrer. Elle fera une barrière protectrice entre votre peau et la bande de silicone (en pharmacie également). Il existe cependant maintenant de nombreuses bandes à haute tolérance cutanée chez beaucoup de fabricants.

 

Aide à l'enfilage

Avant tout, il est fondamental de porter des gants en latex ou des gants en caoutchouc pour ceux qui serait allergique au latex (Juzo, Medi ou Bauerfeind) lors de la mise en place de vos bas, collants ou chaussettes de contention. En effet, cela permet une meilleure adhérence avec les mains et facilite nettement l'enfilage.
Une fois la compression mise en place, les gants permettent aussi de bien répartir la matière sur la jambe afin d'éviter les garrots et strictions dûes à un surplus de matière (notamment au creux poplité).
Ensuite, il est fondamental que l'orthésiste vous montre les bons gestes et que vous les refassiez avec lui en cabine.

Si malgré ses conseils, vous n'arrivez que difficilement à mettre et à enlever vos bas de contention, vous pouvez opter pour un des appareils suivants :


Easy slide de Juzo pour modèles pieds ouverts ou pieds fermés : permet au produit de glisser facilement sur la jambe, sans effort et sans force, mais nécessitant une certaine souplesse.


Appareils rigides en métal (Medi, Juzo) ou en plastique (Cizeta) : pour les personnes ne pouvant pas se baisser. Nécessite un petit entrainement afin de bien positionner le produit - à éviter avec des modèles fins et fragiles


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Rolly de Sigvaris
: appareil permettant de mettre ou d'enlever ses bas. Nous le préférons pour la 2ème solution.

 

Quelques conseils 

Nous ne naissons pas toutes et tous avec le même capital veineux et notre quotidien influence également sur son bon fonctionnement.
Les femmes, en raison du facteur hormonal et de la grossesse sont plus sujettes à l'insuffisance veineuse.
Les premiers signes varient d'une personne à l'autre, mais sont en général des douleurs la journée, l'apparition de télangiectasies (ces petits vaisseaux rouges en forme de toile d'araignée qui apparaissent à divers endroits), des douleurs le soir et la nuit et des impatiences (envie de bouger les jambes, crampes), oedème vespéral (gonflement en fin de journée) au niveau des chevilles et du pied. Ces symptômes peuvent être isolés ou combinés.

Il est tout d'abord fondamental de bouger! Une vie trop sédentaire abime les jambes. Rester plusieurs heures assise devant son ordinateur est courant dans nos vies modernes mais n'est vraiment pas bénéfique pour les jambes, ni d'ailleurs pour le reste du corps. Les phlébologues conseillent un minimum de 30 minutes de marche par jour. Vous pouvez par exemple privilégier les escaliers aux ascenseurs et escalators, descendre une station de métro ou de bus avant son arrêt pour finir à pied .... Il faut trouver des petites astuces pour celles qui n'ont pas le temps de faire un peu de sport.
Il est important également de boire de l'eau et de s'hydrater. Vous pouvez aussi prendre des tisanes et infusions à base de vignes rouges et de cassis.
Evitez les bains trop chauds et préférer une douche, en finissant par un peu d'eau fraiche sur les jambes (surtout chevilles et mollets). Ce n'est pas la peine que l'eau soit glacée, elle doit juste être fraiche !
Massez vos jambes le soir avec une huile drainante (à base de lemongrass, Bois de rose, géranium, romarin ...) en partant de la cheville et en remontant le long de la jambe, ou avec un gel jambe effet froid.
Evitez les expositions prolongées au soleil et si vous êtes en bord de mer, marchez le long de la plage avec de l'eau jusqu'au genou. Cela fait travailler les muscles et l'eau fait un massage drainant naturel.

Surveillez votre alimentation afin d'éviter la prise de poids.


Quelques aliments qui favorisent un bon retour veineux :
- les fruits rouges (cassis, fraises, groseilles) achetés et consommés nature
- l'avocat, les oeufs, les noix, noisettes, amandes
- les légumes tels que choux, carotte, patate douce, poivron, brocoli, citrouille, épinards...
- les viandes blanches ou rouges, la volaille, les poissons ou fruits de mer sont à consommer une fois par jour 
- privilégier les aliments natures et sans sucre ajouté, donc éviter les préparations industrielles
- cuire ses aliments au four, au grill ou à la vapeur et ajouter les matières grasses après (plutôt des huiles végétales), ne pas trop saler et cuisiner avec des aromates (paprika, piment, gingembre, persil, ciboulette...), de l'ail et de l'oignons qui améliorent la fluidité du sang

 

Port de chaussettes, bas ou collant de contention de série ou sur mesure

 

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Plus dans cette catégorie : « Prendre l'avion Veinoplus »
Connectez-vous pour commenter

Nous avons 82 invités et aucun membre en ligne

© 2017 Orthopédie Meyrignac - Webdesign : 01design